Histoire et mémoire d'une répression / Arnaud Boulligny


vendredi 15 mars 19:00
→ 21:00
Librairie Les Mots à la Bouche
6 rue Sainte-Croix de la Bretonnerie - Paris
Voir sur une carte




Apparue en France dans les années 1970, la question de la déportation d'homosexuels n'a trop longtemps été portée que par les militants eux-mêmes. Paradoxalement, sa reconnaissance officielle au début des années 2000 ne repose sur aucune étude sérieuse, si bien qu'elle continue souvent d'alimenter les polémiques. Depuis une dizaine d'années, le sujet s'est progressivement imposé comme un véritable objet scientifique. Les recherches dont les résultats sont exposés ici révèlent la grande variété des mesures répressives prises en France occupée, en Alsace Moselle, mais aussi sur le territoire du Reich à l'encontre de Français dont les pratiques sexuelles, réelles ou supposées, étaient considérées comme « contrenature », celles-ci ne conduisant pas forcément à une déportation à proprement parler. Pour bien comprendre la complexité du cas français, il est fondamental de retracer l'évolution du regard porté sur l'homosexualité et les homosexuels depuis la fin de l'Ancien Régime, tant en France que chez ses proches voisins, notamment l'Allemagne. Le contexte législatif, en particulier, est là d'autant plus important que les dispositions répressives ne cessent pas à Libération et influencent la construction d'une mémoire de la déportation homosexuelle. Dans le contexte de lutte pour les droits des personnes LGBT, les militants ont choisi d'inscrire cette mémoire dans une logique victimaire. Quelles furent les étapes qui ont marqué ce long processus mémoriel ? Quels en furent les personnages marquants ? Quelle place cette mémoire occupe-t-elle aujourd'hui chez les militants homosexuels ? Autant de questions auxquelles cet ouvrage entend aussi apporter des réponses.

https://motsbouche.com/livres/27768-les-homosexuelles-en-france-du-bucher-aux-camps-de-la-mort-histoire-et-memoire-d-une-repression.html