Spherisations, le monde entre en sphères


vendredi 4 janvier 19:00
→ 23:45
Chez-cocotte
80 avenue du Général Leclerc - Pantin
Voir sur une carte




En 2017, alors que je travaille à créer de nouvelles images à partir de mes photographies, je me remémore une phrase qu’un prof m’avait dit en cours de techno il y a pas mal d’années : « Dans le monde, rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».
A cela s’ajoute que je suis très sensible au sujet du changement climatique, de la transformation de la terre.
Il me vient donc à l’esprit de réunir en image la fameuse maxime et le côté sphérique de la planète.
Je me met donc en recherche d’un univers à partir de mes propres photos.
Des formes rondes telles des astres vont ainsi naître comme un miroir qui nous renverrait à un autre système planétaire.
Architectures et villes sont les principes de base de ces vues que je déconstruis pour les reconstruire, recycler, recréer dans d’autres formes et couleurs, et ainsi obtenir de nouvelles représentations graphiques et poétiques qui seraient comme des portes, des sas qui nous transporteraient dans un monde parallèle.
Ainsi sont né les Sphérisations.

A presque 1000 créations de sphères, j’ai ressenti un besoin de m’émanciper de la forme ronde et de ses limites circulaires.
Tout en continuant ces planètes abstraites, j’ouvre maintenant sur des surfaces planes qui semblent s’étendre au-delà du cadre, comme une fenêtre sur un horizon de mondes imaginaires.
Cette nouvelle série se veut plus axée sur des formes aériennes, climatique qui n’en sont pas moins issues de notre réalité, celle dont je m’empare à travers l’objectif lorsque je prends des photos.
Cette collection en toute logique porte le nom de : “ Strat’eau-sph’airs “.
Ce titre résume parfaitement l’ambiance que je veux donner à ces oeuvres qui sont plus dans le style “ abstract-art “
Une 3ème série de création a vu le jour dernièrement : Les Squizzz .
Ils sont un mix entre les sphérisations et les Strat’eau-sph’airs à ceci près que là le format est différent.
De la forme carrée de cadre des précédents, ceux-ci ont une dimension rectangulaire
Comme si j’avais pris une morceau de forme, une partie de couleur et que je les avais allongé pour entrer un peu plus dans l’infini, pour approcher le quantique.
Ces “ Squizzz “ ont la particularité en plus d’être autonome de pouvoir s’assembler par deux ou trois un peu comme des puzzles graphiques qui malgré leur apparente abstraction se recomposent dans de nouvelles images, construisent de nouvelles réalités et ouvrent sur de nouveaux chemins, ceux là à l’intérieur de notre propre monde..
Maintenant que ces oeuvres existent, j’ai le plaisir de les offrir à vos regards.
A vous d’entrer dans ces univers, de vous imprégner, d’imaginer, de rêver, de partir à la recherche d’un ailleurs qui est souvent proche de vous.
Tous ces univers vous pouvez les retrouver sur ma page facebook :
Sphérisations abstract art
jean Michel Roguier